Le prénom : une bonne comédie

Ayant mis au jour en 2012, « Le Prénom » est un film franco-belge d’Alexandre de La Patellière et Matthieu Delaporte, adapté de leur pièce éponyme.

Présentation du film

Élisabeth Garraud-Larchet surnommée Babou est professeur de français au collège Paul-Valéry de Vincennes et syndiquée au FSU. Son époux, Pierre Garraud, professeur de littérature à la Sorbonne. Ils ont deux enfants : Apollin et Myrtille. Claude Gatignol est un ami d’enfance d’Élisabeth, premier trombone à l’Orchestre philharmonique de Radio France.

Vincent Larchet (Patrick Bruel), la quarantaine triomphante, agent immobilier, va être père pour la première fois. Invité à dîner chez sa sœur et son beau-frère, Élisabeth (Valérie Benguigui) et Pierre (Charles Berling), il a rencontré Claude (Guillaume de Tonquédec), un ami d’enfance Claude. En attendant sa jeune épouse Anna (Judith El Zein), toujours en retard à cause de son activité professionnelle, il a été submergé de questions sur sa future paternité dans la bonne humeur générale. Mais en lui demandant s’il a déjà sélectionné un prénom pour son futur enfant, sa réponse a chamboulé toute la famille. Il a annoncé qu’il va appeler son fils « Adolphe » à l’instar du héros du roman homonyme de Benjamin Constant, ce qui entraîne une crise de fureur chez les autres convives, qui considèrent que ce nom est tabou depuis Hitler. L’ambiance a chauffé et la soirée vire au cauchemar. De violentes altercations se sont éclatées. Un simple prénom incite plus de polémique entre les convives. Pierre n’admet pas que son futur neveu est dénommé comme Hitler. Puis, en disant que l’enfant va être appelé Henri comme le père de Vincent et d’Élisabeth, Pierre, Élisabeth et Claude, en prenant un air de snobisme, pensent que les futurs parents se moquent des prénoms peu communs de ses enfants.

Les situations se sont aggravées, des vieilles rancunes se resurgissent, des secrets enfouis sont dévoilés. Tout cela pour un prénom !!!

comedie-le-prenom

Une meilleure comédie

Le prénom est un film drôle, facile à comprendre, fournissant une distraction assurée. Il fait partie des meilleurs films comiques français. Déjà à sa sortie, elle fait presque 3,4 millions d’entrée. Puis, il est devenu le troisième film français le plus rentable de 2012. De plus, il a été nommé cinq fois aux Césars, remportant ceux du meilleur acteur et de la meilleure actrice dans des seconds rôles, pour Guillaume de Tonquédec et Valérie Benguigui.

Ce film est le genre de comédie discordante à souhait. Avec un début calme sans chichi, innocent et sympathique, un simple prénom a pu faire déraper tout le monde pour se mettre au chaos. La comédie prend un rythme qui s’intensifie jusqu’à la fin de l’épisode. Et les scènes se déroulent à huit clos alors que les participants aux discussions s’en veulent à mort comme dans un grand combat de ring. Dans tous les points, les acteurs sont excellents, le scénario est épique et étonnant. Il s’agit vraiment d’une bonne comédie qui peut faire pleurer de rire à chaque instant. De plus, le film est tout à fait adapté à toute la famille.

Ce contenu a été publié dans Humour. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.