Mon avis sur le marché des aliments bio

Le bio poursuit sur sa lancée avec des augmentations continuellement aussi extraordinaires. Il est dorénavant entièrement implanté dans l’esprit des consommateurs, ce marché a touché 5 milliards d’euros de chiffre d’affaires fin 2014. D’après, les chiffres présentés mercredi 25 mai 2016 par l’Agence Bio, les ventes de produits venus de l’agriculture biologique ont constaté une augmentation, bondissant de 14,7 %, pour toucher un total de 5,75 milliards d’euros.

La plus grande histoire relative au bio sur le marché

D’abord, il est primordial que vous vous posiez certaines questions : connaissez-vous certainement ce qu’il y a dans votre assiette ? Les produits que vous mangez sont purs pour vous et vos enfants ? Faut-il confier aux pubs et grands groupes alimentaires ? Pour répondre à tout cela, il est indispensable au moins de retenir ceci : généralement, si vous voyez un produit mis en avant dans les publicités à la télé, dans le métro, les magazines, ne l’achetez pas sans observer. Pourtant, tous les produits ne sont pas malsains non plus. Ce n’est pas la raison de passer dans le militantisme ou l’alarmisme furieux. Cependant, vous devez demeurer sur vos gardes puis que l’objectif primordial des grands groupes est de vous solder des produits, et cela, aussi aux dépens de votre santé dans plusieurs cas. L’alimentation biologique n’est pas totalement un effet de mode, au contraire à ce qui peut être diffusé par les médias, elle aide notamment à se sentir bien. Rappelez-vous que l’agriculture bio est toujours existé. Nous nous sommes alimentés de cette façon depuis près de 2000 ans. En plus, un aliment issu de l’agriculture biologique est développé sans produits de synthèse : c’est-à-dire sans insecticides, engrais chimiques, solvants issus de l’industrie et sans additions.

bio-avis-alimentation

Les aliments bio et le lieu de distribution

Première solution pour acheter bio, les marchés : les producteurs vendent leurs produits (en général des fruits et des légumes) immédiatement aux consommateurs. Mais, des commerçants bio sur les marchés, il n’y en a pas en tout lieu, je pense par exemple aux grandes villes où dans ces marchés, le peu de produits bio qui sont vendus vous sont présentés à des prix astronomiques. Dans les zones rurales, vous pouvez là par contre découvrir du bio à des prix accessibles sur les marchés. Et, voici une autre solution, achetez directement chez les petits producteurs, nombreux qui offrent carrément une boutique sur leur exploitation. Comme il n’y a pas d’intermédiaires, le producteur peut vous faire des prix et donc ne pas payer trop cher vos achats de produits frais. La difficulté de cette solution, c’est qu’elle est péniblement applicable dans les grandes agglomérations quand bien même depuis quelques années, dans certaines gares, des producteurs bios vendent des paniers remplis de fruits et légumes bio de saison. Le niveau du prix, ce n’est pas trop exagéré. Ces deux solutions réclament du temps et quelques fois trop d’argent, mais, il ne faut pas les oublier puis qu’elles proposent de la qualité pourtant, elles ne proposent pas parfois de produits transformés.